•  

    Le 24 mars 2011 (je déménageais en fin d'année) et après quelques pas déjà franchis dans l'ésotérisme, je me réveillais épuisée avec la chanson le premier jour du reste de ta vie (Etienne Daho-1998) dans la tête et qui fut l'un de mes premiers coup de coeur musical. 

    La fatigue était puissante et ne me quitta pas de la journée. Dans la soirée, alors sur MSN, la chanson de Daho me revint en tête. Ma main droite fut prise de fourmillements, ceux-là même que je ressentais lors d'une séance d'écriture automatique, puis je sentis une caresse passer sur mes doigts. Je savais que c'était mon guide, mais je ne connaissais pas encore son identité. 

     

    Peu de temps après, un médium avec lequel je conversais avait ressenti le besoin de m'envoyer cette image. Il était désormais clair que j'avais rencontré mon Ange.

     

    - La rencontre de Mickaël

     

    Quelques jours plus tard et après une séance d'écriture automatique légèrement catastrophique, prise de panique, on me conseilla de faire appel à Mickaël, que je ne connaissais absolument pas. J'ai d'un coup eu l'illumination : l'Archange Mickaël. A ce moment-là, je sentis sa présence, derrière moi. Une présence imposante comme si un homme, de deux mètres de haut, se tenait à mes côtés. Robuste, fort et rassurant. J'étais tétanisée par cette présence si puissante mais je n'avais pas peur. Je savais que c'était mon guide, mon Ange d'amour.

     

    Le lendemain, en passant devant une petite boutique devant laquelle je ne m'arrêtais jamais, mon regard se posa sur une pierre : une labradorite. Quelle surprise en découvrant son nom, puisque c'était le pseudo de la personne qui m'avait dit d'appeler Mickaël. J'ai gardé cette pierre précieusement, voyant en elle mon premier cadeau de Mickaël. Un présent extrêmement bien choisi puisque cette pierre à la propriété d'absorber les énergies négative, tout pile ce dont j'avais besoin, encore secouée de ma mésaventure.

     

    Chaque 24 mars, je me rappelle avec amour de cette journée que je n'oublierai jamais. J'ai essayé pendant des jours de connaitre le prénom de mon guide. On me disait que ce n'était pas important, que l'importance résidait dans le simple fait que mon Ange soit à mes côtés. Que je puisse lui parler et recevoir ses signes. Ne cherchez pas à savoir qui est votre guide. Vous le saurez en temps voulu. Voilà aussi une phrase que j'ai souvent entendue : tu le sauras en temps voulu. Et c'était vrai ! Je l'ai su au moment où j'ai eu le plus besoin de lui. 

     

    Ecoutez-vous : suivez vos coups de coeur. Non pas les coups de coeur de ce qui vous plait, mais de ce qui vous parle. Lorsque vous êtes irrémédiablement attiré par quelque chose, soyez-y attentif. 

     

    Mickaël, mon Ange d'amour, je t'aime. Merci d'être à mes côtés.

     


    votre commentaire
  •  

    Si vous me suiviez sur Skyrock, vous savez probablement déjà que j'ai vécu une longue coupure spirituelle et ésotérique suite à mon déménagement en 2011 et à quelques soucis personnels survenus un peu plus tard. La perte de mes repères m'a complètement déstabilisée et les ennuis que j'ai rencontré ont poussé la porte à se refermer. J'en ai été peinée mais je savais que cette étape de "repli" était nécessaire pour mon évolution purement personnelle.

     

    Je me sens mieux depuis quelques semaines et je sens que mon moi spirituel se réveille. Il y a cinq jours, mon frère a découvert le corps inanimé de l'ami de ma maman. S'étant absentée pour une semaine, nous avons donc dû, mon frère et moi, s'occuper de cette situation extrêmement délicate. Quelques minutes après être entrée dans l'appartement de ma maman, j'ai clairement ressenti que son ami avait un message à lui délivrer. Sans aucune raison apparente, j'ai rassemblé toutes ses affaires le jour-même et pris son téléphone avec moi alors qu'il n'avait aucune raison de recevoir de coup de fil, sa famille ayant été prévenue du décès. J'ai la conviction que c'est lui qui m'a poussée à agir de la sorte parce qu'une de ses filles a téléphoné sur son téléphone ce soir-là, pour venir chercher ses affaires. A ce moment là, je n'avais plus aucun doute quant au message à recevoir. Je savais qu'il était là.

     

    Il m'a suivi jusqu'à chez moi et ma fille l'a ressentie aussi : elle n'a pas pu s'endormir seule parce qu'elle avait peur de lui. J'ai tenté de recevoir le message par enregistrement audio mais malheureusement, je n'ai pas pu transférer le fichier sur mon ordinateur pour nettoyer la bande des parasites enregistrés et ainsi écouter le "bruit" que j'ai capté. Mais quand on a un message à recevoir, nous le recevons, coûte que coûte. C'est en me couchant que je l'ai reçu : je m'excuse. 

     

    Ce monsieur était atteint d'un cancer et c'est ma maman qui s'en est occupée pendant quatre mois. Elle en a souffert et il s'en excusait. Je n'ai plus ressenti sa présence mais il n'est pas encore parti. Il est désormais auprès de ses filles, mais serein.

     

    N'ayez crainte lorsque vous ressentez une présence. Ce n'est rien de plus qu'une personne désormais dépourvue de son enveloppe charnelle. Si l'âme est négative et que vous ne savez pas comment la gérer, faites appel à vos protecteurs.

     

    Vas en paix...

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique